Filtrer par

L'histoire de l'obsidienne

Histoire

L’Histoire de l’obsidienne

En Amérique

Lorsque les conquistadors espagnols pénétrèrent le territoire Maya, ils furent à la fois impressionnés par cette civilisation raffinée, mais aussi étonnés que les Mayas et les autres peuples de méso-amérique aient réalisé de merveilleux travaux artistiques et architecturaux sans utiliser le métal. Les métaux, y compris l’or, n’ont jamais joué de rôle primordial ici. Cependant une pierre était essentielle : l’obsidienne.

-De récentes études ont démontré que l’influence et la suprématie de Téotihuacan la plus grande ville préhispanique (200 000 habitants de 100 ans av JC jusqu’au 8 éme siècle) et de Ténochtitlan (Mexico) sur tout le territoire Maya et Aztèque provenait du monopole du commerce de l’obsidienne. D’ailleurs ca serai la proximité du plus grand gisement d’obsidienne qui aurais déterminé le lieu de ces villes.

-En Amérique du nord (Yellowstone) des fouilles ont permis de mettre en évidence des échanges commerciaux axés sur l’obsidienne (et ce depuis 10 000 ans). La ville de Carokia (1ere ville de 20 000 habitant en Amérique du nord, appelée la cité du soleil) commerçait avec 1/3 du contiennent. Il ne reste que des pointes de flèches ou de lances, ainsi que quelques bijoux, considérés bien souvent par les indiens comme des talismans. 

-En Amérique du sud, l’obsidienne a eu aussi une très grande importance pour les Incas. La plus ancienne civilisation connue sur cette portion de continent, les Mochicas, pratiquait des sacrifices humains pour se concilier les éléments, et maitriser les phénomènes climatiques.

La roche vitreuse revêt une grande importance pour les Mayas, car de ses blocs ils peuvent fabriquer tout un éventail d'outils. Une pression adroitement exercée avec un crochet en bois suffit à détacher de la pierre brute des lames aiguisées comme des rasoirs. Avec des coups bien placés, on parvient aussi à fabriquer en peu de temps toute une quantité d'autres outils, tels que des poignards et de grands couteaux. Dès qu'un outil est usé ou brisé, on le jette ou on en confectionne un autre à moindres frais. La technologie de l'obsidienne est peu coûteuse en argent et en temps, ce qui fait d'elle une véritable alternative au travail trop onéreux et plus laborieux du métal. L'obsidienne sert aussi à fabriquer les armes et outils sacrificiels des mésoaméricains. De cette précieuse obsidienne, il a également été réalisé des bijoux et des objets cultuels. Les fragiles figures d'une extrême finesse en forme de lames, mais également d'animaux et d'êtres humains sont des objets spectaculaires et excentriques fabriqués uniquement en guise d'offrandes.

 

Les constatations archéologiques :

-Des objets en obsidienne de dévotion et d’ornement ont été liés aux géants de Tula et aux olmèques.

-Itzpapalotla « papillon d’obsidienne »divinité des steppes du nord.

-Tezcatlipoca dieu omniscient, omniprésent dont rien ne lui échappai grâce à son miroir d’obsidienne sur le front.

-L’empereur aztèque Itzcaatl étais surnommé le serpent d’obsidienne

-Le roi Maya Pacal (né en 603 av JC)  qui a été retrouvé avec un masque aux pupilles d’obsidienne (ainsi qu’une sphère dans une main, un cube dans l’autre et des nénuphars dans les cheveux).

-Au 7émé siècle sur le site de Buenavist au Belize un jeune seigneur reposa sur un lit de 1300 couteau d’obsidienne.

- On a retrouvé différents masques dans le grand temple des aztèques et à Teotihuacán. Ces masques servaient à protéger les défunts dans l’eau delà

 

En Egypte

Les Egyptiens de l’époque des Pharaons utilisaient déjà l’obsidienne pour sa préciosité, sa beauté et son mystère. Le Metropolitan Museum of Art de New York dispose dans les collections présentées de plusieurs vases et pots en obsidienne noire cerclés d’or provenant d’El-Lahun (Egypte) et datés entre la XIIème et la XVIIIème dynastie (1991 à 1293 av J.C.). L’obsidienne grâce à sa densité et son éclat donne un aspect mystérieux et impénétrable : Les Egyptiens, encore, l’ont utilisé à plusieurs reprises pour réaliser les yeux de statues. L’utilisation la plus fameuse est sans doute les yeux du masque funéraire du pharaon Toutankhamon (1323 av.J.-C.). C’est la Rome antique (env. - 753 av. J.C.+500 ap. J.C.) qui la remet à la mode en occident, lorsqu’un certain Obsius la rapporte d’Ethiopie et lui donne son nom. Hérodote (484 - 425 av. J.-C..) lui préférait le nom de « pierre d’Ethiopie ».Dès lors, sa belle couleur noire et brillante, associée à sa rareté, en font une pierre de prestige utilisée pour la confection d’ornements et d’objets précieux, tels que vases, miroirs, pots à onguents, ou simplement montée en bijou.

 

Sa valeur Mystique

Au-delà de sa fonction de pierre de parure, l’obsidienne est réputée pour son énergie bénéfique. Elle est utilisée dès les civilisations précolombiennes pour la confection d’objets magiques. Protectrice, elle est un puissant bouclier contre les énergies négatives. Tranchante, elle perce l’obscurité pour révéler la vérité sur soi. Beaucoup d'entre elles dédiées aux dieux ont été trouvées sous les stèles, autels et entrées des maisons. Quand meurt un prince, on déversait à l'entrée de sa sépulture des milliers de petits éclats d'obsidienne. Même si ce rite n'a toujours pas été interprété, il montre néanmoins toute la signification, symbolique de, ce matériau dans la culture maya. L'obsidienne a été fréquemment utilisée pour les rituels d'autosacrifice par prélèvements sanguins; l'obsidienne était considérée comme "le sang de la terre" et dès lors son usage lors de ces sacrifices revêt un caractère symbolique.

- Des couteaux d’obsidienne étaient utilisés pour ôter le cœur des prisonniers afin de l’offrir encore palpitant aux dieux.

 

L’histoire de son nom

Du latin obsidianus en honneur au romain nome Obsius qui l’a découvert en Ethiopie. Selon une histoire Mexicaine qui se passe du temps ou les indigènes avaient la vie très difficile et les hommes devaient lutter contre d’énormes bêtes sauvages pour pouvoir se nourrir. Parfois les hommes sortaient de leur grotte pour chasser un grand mammouth pendent plusieurs jours. Ils laissaient les femmes et les enfants en compagnie des anciens qui devaient les protégés. Un jour un événement changea la vie de la communauté. Lors d’une attaque d’hyène les anciens n’ayant pas d’armes pour se défendre, cherchèrent dans toute la grotte quelque chose qui pourrai les aidés à se défendre. D’un coup Obsid le petit fils du plus vaillant des guerriers vit une pierre noire qui paraissait tranchante sur le sol, il la prit et l’attachât sur un morceau de bois qu’il lança de toutes ces forces en direction des hyènes. L’arme heurta une des hyènes qui se mit à agonisée, faisant fuir toutes les autres hyènes. Tout le monde fut surprit de l’ingéniosité et la créativité de Obsid ce qui lui valut de recevoir l’honneur de la tribu, il fut élevé au rang de guerrier et en son nom la pierre fut nommée obsidienne.

 

Contes et légendes Mexicaines

Il y avait une femme nommée Xochitzol (fleur du soleil), elle tomba amoureuse d’un guerrier. Son père qui était « sacerdote » (comme un prêtre) ne voulait pas de ce mariage et pour l’empêcher il envoya l’homme à la guerre. Avant de se séparé le couple grimpa jusqu’à la cime de de la montagne et firent un pacte d’amour : « je ne me marierai pas avant que tu reviennes » dit Xochitzol. Le temps passa mais le guerrier ne revenait toujours pas, alors Xochitzol retournât à la cime de la montagne ou elle avait fait le pacte et se mit à pleurer sans jamais s’arrêter. Un des dieux lui demanda pourquoi elle pleurait, alors elle lui expliqua. Et le dieu lui demanda comment il pouvait l’aidé. Xochitzol lui demanda « que mes larmes se transforment en phare de lumière jusqu’à ce que mon amour revienne ». Les dieux firent que ses larmes se transformèrent en Obsidienne dorée. Jusqu’à aujourd’hui son amour n’est toujours pas revenu et Xochitzol continue de pleurer. Ses pleurs sont le murmure du vent et on trouve encore de l’obsidienne dorée.

 

 

Un enfant nommé Tepoztécatl, grandit très inquiet, mais respectueux des anciens qui l’avaient adopté. Un jour les Tepiles (mandataire du peuple) annoncèrent a son père que due à son âge avancé, il sera offert en sacrifice au monstre de Xochicalco, celui qu'ils alimentaient en sacrifiant des vieillards. Tepoztécatl s'offerat en sacrifice au lieu de son père. Il partit côte à côte avec Xochicalco, et durent le chemin il récupéra petit à petit des Aiztli (petits morceaux affilés d'Obsidienne) qu'il gardât dans son sac. En arrivant à Xochicalco il se présenta devant Mazacuatl, l'énorme serpent qui le dévora immédiatement, à l'intérieur du monstre, Tepoztécatl sorti les Aiztli et avec ceux-ci il coupât les viscères du monstre qui au milieu des convulsions mourut. 

Histoire

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche